6 Nations en pointe dans la transition énergétique

Difficile ce début d’année avec son bilan de 2018. Nouveaux records annuels de chaleur, nouvelle augmentation des émissions de gaz à effet de serre, une multitudes d’études et de rapports alarmants dont celui du GIEC, une COP que patine, de plus en plus de dirigeants ouvertement climatosceptiques…etc. Pourtant, sans être aveuglément optimiste, quelques signes encourageants existent et méritent d’être mis en avant ! Retour sur les pays en première ligne de la transition énergétique, une sélection basée sur les travaux de plusieurs groupes d’observateurs et de scientifiques.

Maroc – Il fait peu parler de lui, pourtant le Maroc est bien installé aux premières places des Index sur l’action climatique. Le Climate Action Tracker en fait l’un des deux seuls pays (avec la Gambie) à être compatible avec un monde à 1,5°c. Actuellement, le Royaume respecte les engagements de sa Stratégie Nationale pour l’Energie ; 42% d’électricité produite par des sources renouvelables dès 2020, puis 52% d’ici 2030. Tout l’enjeu concerne désormais ses objectifs à 2050, le Maroc devra rapidement stopper son recours au charbon pour rester exemplaire.  

En savoir plus : Le Monde de l’énergie – Le Maroc, locomotive africaine de la transition énergétique

Suède – Les pays scandinaves sont historiquement de bons élèves ayant rapidement lancé leurs réflexions sur l’efficacité énergétique et les sources renouvelables. A côté de ses voisins, la Suède se démarque aux premières positions du Climate Change Performance Index depuis 2014. Le pays développe à un rythme intéressant les ENR (Energies Renouvelables) tout en jouant efficacement sur la baisse de ses émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) et vise la neutralité carbone dès 2045. Mais certains experts critiquent le manque de stratégie à long-terme et demandent que la neutralité soit atteinte dès 2030.

En savoir plus : France Info – En Suède, la transition énergétique est un succès… et avec 12 ans d’avance

Costa Rica – Déjà pionnier pour avoir renoncé à son armée, le Costa Rica se veut aussi innovant en matière de climat. En Octobre dernier, le World Resources Institute ainsi que plusieurs centres de recherche sur le climat ont déclaré que le pays était l’un des 16 sur 197 à réellement respecter l’Accord de Paris. Dans les faits le Costa Rica avait déjà établi un record en 2017, en ayant produit son électricité à partir de sources uniquement renouvelables pendant 300 jours. Mais dès 2007, le président de l’époque annonçait que le pays serait « le premier au monde à être neutre en carbone ». Le plan climat présenté dernièrement confirme que cette volonté est restée intacte.

En savoir plus : Libération – Le Costa Rica présente le plan climat le plus ambitieux au monde

Ethiopie – Situé à l’extrémité Est de la bande Sahélienne, l’Ethiopie compte parmi les pays particulièrement vulnérables aux changements climatiques. Comprenant l’urgence de la situation, les gouvernements éthiopiens ont impulsé une véritable politique climatique depuis plusieurs années. Ainsi, le pays est comptabilisé parmi les 16 respectant réellement l’Accord de Paris et sa CDN est compatible avec un monde à 2°C d’après Climate Tracker. Si des efforts restent à réaliser pour faire de l’Ethiopie un exemple de transition dans un pays émergent, ces signes sont de bon augure.

En savoir plus : La Tribune Afrique – Energie : l’Ethiopie, exemple à suivre ?

Portugal – L’Europe du Sud n’est pas en reste face à ses camarades scandinaves. Alors que l’Espagne s’est lancé dans un ambitieux plan climat pour « rattraper une décennie perdue », le Portugal n’a pas attendu son voisin. Avec la Croatie et Malte, il permet de rehausser la moyenne européenne sur le Climate Change Performance Index. Le pays a su mettre en valeur son ensoleillement et son exposition aux vents pour développer les ENR. Ainsi, sa consommation d’électricité repose uniquement sur des sources renouvelables certains mois. Toutefois, il lui reste des progrès à faire en matière de mobilité pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

En savoir plus : Euractiv – Le Portugal dépasse les 100% d’énergie renouvelable

Inde – Au milieu de pays de taille et de population moyenne, le géant indien n’a pas l’air à sa place dans cette sélection. Pourtant ses efforts pour augmenter la part des ENR sans son mix électrique sont salués par la plupart des observateurs. D’ici 2030, cette part pourrait atteindre 40% mais le charbon risque de conserver un poids important et de poser problèmes. Une donnée regrettable sachant que le Plan National d’Electrification, misant beaucoup sur le solaire, pourrait poser les bases d’une sortie rapide du charbon. Enfin, la mobilité reste un challenge de taille autant pour les émissions de GES du pays que pour la qualité de l’air.

En savoir plus : l’Energeek – Inde : un mix électrique plus vert pour une meilleure qualité de l’air