Certifier sa neutralité carbone

De nombreuses normes ou méthodologies existent en matière de suivi des politiques de lutte contre les changements climatiques des organisations. Du calcul de l’empreinte carbone au management des gaz à effet de serre, ces certifications permettent de garantir transparence et impartialité dans l’évaluation de la performance climatique.
A l’heure où la France au travers de son Plan climat affiche sa volonté de devenir neutre en carbone d’ici 2050, InfoCC propose un tour d’horizon des certifications existantes.

Il faut aller outre-Manche pour trouver le seul standard développé par un organisme de normalisation. La Norme PAS 2060 lancée en juin 2010 par l’Institution Britannique de Normalisation (BSI) vise à accroître la transparence des revendications de neutralité carbone en fournissant une définition commune et une méthode reconnue pour atteindre ce statut.
Le référentiel permet à toutes entités (entreprise, gouvernement, individu) de démontrer la neutralité du carbone d’un produit, d’un service, d’une organisation, d’un événement ou d’un bâtiment.
La mesure préalable de l’empreinte carbone à neutraliser doit inclure 100% des émissions des scopes 1 et 2, et toutes les émissions du scope 3 qui contribuent à plus de 1% de l’empreinte totale. L’entité doit élaborer un plan de gestion de ses émissions qui décrit les principaux aspects de sa stratégie de neutralité : un objectif temporel, des objectifs spécifiques de réductions d’émissions, les moyens prévus pour les réaliser et la façon dont les émissions résiduelles seront compensées via l’utilisation de crédits carbone certifiés.

En parallèle, certains groupes privés ont lancé leurs propres labels de neutralité carbone.
La plupart consistent à définir la suite de la norme ISO 14064-1 qui fait office de première étape. Le second niveau fixe des objectifs de réduction d’émissions et le niveau 3, l’étape de neutralité carbone, s’atteint par la compensation carbone des émissions résiduelles.
Parmi ces labels « auto-déclarés », citons l’Engagement climat d’Ecocert, le Carbon Neutral ® Protocol de Natural Capital Partners, la démarche du groupe International certifications ou encore de Verus. Le label de Natural Capital Partners apparait comme particulièrement avancé et détaillé avec une révision du référentiel chaque année et un protocole disponible en ligne.  En marge de ces labels privés se sont développés des démarches sectorielles de neutralité carbone telles que le niveau 4 de l’ACA, l’Airport Carbon Accreditation ou certains évènements qui font l’objet d’une labellisation accordée par les opérateurs de compensation carbone eux-mêmes.  Enfin, l’UNFCCC est à l’initiative d’une campagne de promotion de la neutralité carbone : Climate Neutral Now. Ce mouvement vise à stimuler l’engagement des organisations vers le Zéro Emission Nette d’ici la seconde moitié du siècle, en écho à ce que prévoit l’Accord de Paris. Cette campagne cherche également à stimuler la vente de crédits carbone Kyoto (MDP ou MOC) encore largement en surnombre.