Une coalition pour un prix du carbone

La Coalition pour la tarification du carbone (Carbon Pricing Leadership Coalition – CLCP) formée en septembre 2014 regroupe 74 pays et plus de 1000 entreprises. L’ambition de cette coalition est d’alimenter un dialogue fructueux entre décideurs publics et privés sur les opportunités d’étendre les politiques de tarification du carbone. La France, l’Allemagne, le Mexique, le Canada, le Chili ou encore l’Éthiopie font partie de cette coalition.

Aujourd’hui, seulement 12% des émissions de carbone sont couverts par un mécanisme de tarification, que ce soit sous forme de taxe ou bien de quotas d’émissions. La CLCP souhaite atteindre 50 % d’émissions couvertes d’ici 2030. Pour cela, elle propose de soutenir les projets de tarification volontaire et surtout de fixer un prix significatif du carbone afin d’atteindre les objectifs de réductions des GES.

Une vingtaine de sociétés canadiennes ont récemment montré leur volonté d’agir dans ce sens en rejoignant la Coalition sous l’impulsion de Catherine McKenna, ministre de l’Environnement du Canada. Un bon signe pour l’avenir du climat puisque le Canada est dans le top 10 des pays les plus émetteurs en CO2 au monde.

Le 17 juin, dernier, Ségolène Royal, Présidente de la COP21, a présidé le forum de haut niveau de la CLCP. Dans le cadre de ce forum, un rapport rédigé  Pascal Canfin, Gérard Mestrallet et Alain Grandjean a été remis à la Présidente. Il pose des propositions concrètes sur la mise en place d’un prix du carbone permettant d’orienter les investissements des citoyens, des élus et des entreprises vers les projets et les produits les plus favorables au climat, notamment en relevant le prix actuel du carbone et en réformant le marché européen du carbone.

Plus d’infos sur le rapport ici