Pourquoi

dans un pays en développement ?

Cela vient principalement du fait que ce sont les projets issus du MDP qui ont été historiquement les premiers projets de compensation carbone.

De plus, pour qu’un projet soit éligible à la compensation carbone, il doit être additionnel. C’est-à-dire qu’en l’absence du projet, il n’y aurait pas eu d’économies de CO2.
Cette additionnalité est qui est souvent réelle dans les pays en développement car ils ne disposent pas de solutions techniques et financières pour éviter des émissions de CO2.

Scenarion-reference-WEB

photo_b1

Attention!

Un projet de compensation carbone, volontaire ou non, doit disposer a minima de :

  • PDD Project Design Document - Document technique contenant les informations essentielles et détaillées du projet. Il est validé par un auditeur et rendu public. voir le glossaire validé par un auditeur indépendant,
  • Registre public,
  • Vérification annuelles des économies de CO2 par un auditeur indépendant,
  • Standard de certification.

graphique-certificat

Les types de projets

de compensation

Un projet de compensation carbone dans un pays en développement s’appuie sur des méthodologies validées par la CCNUCC dans le cas des projets MDP ou par des standards dans le cas des projets volontaires.

picto_marchereglemente

Ces crédits carbone Kyoto (ou CER) initialement dédié au marché réglementé peuvent également être acheté volontairement par des acteurs économiques, des collectivités ou des particuliers.

Les crédits carbone volontaires (ou VER) ne peuvent être achetés que par des acheteurs volontaires.

picto-preojetsud

Les méthodologies de projets de compensation dans les pays en développement couvrent un large éventail de secteurs allant de la production d’énergie renouvelable, à l’efficacité énergétique en passant par l’agroforesterie ou la destruction de méthane.

Les projets en images

2 exemple de projets de compensation carbone menés dans les pays en développement :

  • Diffusion de foyers de cuisson améliorés
  • Diffusion de digesteurs domestiques à biogaz

Avantages à compenser

dans un pays en développement

L’accroissement de l’effet de serre observé aujourd’hui résulte pour beaucoup de l’accumulation des émissions des pays développés depuis le début de la révolution industrielle au milieu du 19ème siècle. Or les pays du Sud sont les moins responsables mais demeurent les premières victimes des conséquences des changements climatiques.

Les projets de compensation carbone peuvent dépasser leur dimension environnementale et permettre d’améliorer significativement les conditions de vie de ces populations.

picto-casserole

Dans ce cas, la démarche de compensation dans un pays en développement s’inscrit dans une politique plus large d’engagement pour une solidarité internationale.

photo_d4_c