Initiative ACT : réconcilier l’entreprise avec les 2°C

En novembre 2015, à la veille de la COP21, l’ADEME et le Carbon Disclosure Project (CDP) lançaient ACT : Assessing Low Carbon Transition. ACT facilite la réorientation des stratégies des entreprises et des investisseurs vers une économie bas-carbone en proposant une méthodologie partagée au niveau mondial qui évalue la performance climatique des entreprises. La différence avec d’autres méthodologies ? Quand le Bilan carbone © ou le Bilan d’Emission de Gaz à Effet de Serre réglementaire (BEGES) se focalisent sur les émissions passées, ACT cherche à contenir les émissions futures de l’entreprise sur la base d’un budget carbone compatible avec la « trajectoire 2°C ». Si le socle de mesure est commun, la méthodologie est adaptée aux différents secteurs d’activités. Les trois premiers secteurs testés étant l’automobile, la production d’énergie et la grande distribution.
La phase pilote s’est déroulée toute l’année 2016 avec une 20aine d’entreprises cobayes parmi lesquelles Décathlon, le groupe Renault, EDF, ENGIE, la société italienne ENEL ou la compagnie écossaise SSE.
Fort du succès de cette première étape, une seconde phase a été lancée à l’occasion de la COP22. L’Association Bilan Carbone (ABC) rejoint d’ailleurs l’initiative en tant que partenaire.
Les objectifs d’ici à 2020 sont les suivants :

  • Développer les méthodes pour de nouveaux secteurs
  • Adapter les méthodes aux Petites et Moyennes Entreprises
  • Développer les infrastructures IT afin d’automatiser la collecte de données
  • Recruter/analyser de nouvelles entreprises
  • Renforcer le réseau et élargir la communauté d’utilisateurs

Au-delà de l’opportunité d’ouverture à l’international, ACT positionne l’entreprise dans un monde qui doit faire du seuil de 2°C, une limite à ne pas dépasser.

Découvrez la vidéo de présentation de l’initiative ACT