Océans sains, planète saine

Le 8 juin était organisée la journée mondiale de l’océan. Cette 7ème édition, mise en place par l’ONU dès 2009 avait pour thème « Océan sain, planète saine ». Le but de cette journée est avant tout de sensibiliser le grand public aux nombreux enjeux liés aux océans rappelant l’impératif de sa conservation.
Alors qu’ils couvrent environ 70% de sa surface, les océans sont les espaces les moins bien connus de notre planète. Ils jouent un rôle essentiel dans de nombreux domaines : régulation du système climatique, stockage du carbone, biodiversité…. Au fils des années, les océans ont subi les effets néfastes des activités humaines et de la mondialisation. La surpêche et la pollution ont entrainé une chute massive de la biodiversité : le nombre d’espèces marines a décliné de 39% sur ces 40 dernières années. Les récifs coralliens, qui abritent une grande partie de la biodiversité marine, sont fortement impactés par la dégradation de leur habitat. S’ils venaient à disparaitre, c’est un maillon essentiel de la chaine alimentaire que nous perdrions. La réduction des déchets plastiques en provenance des milieux terrestres, est une priorité. Dans cette optique, la France va dès le 1er juillet 2016, interdire l’utilisation des sacs à usage unique.
 

L’océan joue un rôle essentiel pour le climat notamment en redistribuant la chaleur provenant du rayonnement solaire qu’il accumule au quotidien. Il contient à lui seul 12 fois plus de carbone que l’atmosphère, les sols et les forets réunis. Si l’acidification galopante des océans, causée par les émissions anthropiques additionnelles se poursuivait, l’océan pourrait saturer et ne plus capturer autant de CO2, amplifiant alors le réchauffement global. Lors de la COP21, le GIEC s’est vu confié la mission d’examiner dans un rapport prévu pour 2022, les liens entre les océans et le changement climatique. Espérons que la préservation de ces vrais poumons de notre planète s’organise avant 2022.