L’Ontario lance son ETS

Fin mars, l’Ontario a organisé sa première vente aux enchères pour vendre l’ensemble des 25,3 millions de quotas valables sur la période de conformité allant de 2017 à 2020. Les quotas ont été proposés au prix de 18,08 $ canadiens (CAD) soit 12,63 €, reflétant peu ou prou le prix plancher (ou prix de réserve) fixé préalablement et aligné sur les prix des ETS du Québec et de la Californie. Les ventes aux enchères auront lieu tous les trimestres. La prochaine aura lieu le 6 juin.

Le 1er janvier 2017, l’Ontario a lancé son ETS et a ainsi créé le quatrième système infranational en Amérique du Nord. Membre de la Western Climate Initiative, le système de l’Ontario ressemble beaucoup aux ETS de la Californie et du Québec. Une connexion future est d’ailleurs envisagée à l’avenir entre ces systèmes.
La plupart des secteurs économiques de l’Ontario tels que l’électricité, les transports, le chauffage et les filières industrielles sont couverts. Dans un premier temps, la plupart des grands émetteurs sous contrainte carbone recevront des indemnités gratuites. Mais la part de ces allocations gratuites doit diminuer. Dans la première période de conformité, de 2017 à 2020, le plafond total initial de 142 millions de quotas sera réduit de 4,2 % par an.

Ce système fait partie de la stratégie de l’état canadien de lutte contre les changements climatiques et contribuera à atteindre les objectifs de réduction des émissions de 15% d’ici 2020 et 37% d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990.

En savoir plus sur l’ETS de l’Ontario
Source : l’article de l’ICAP