Entreprise

Entreprises :

Les étapes à suivre pour réduire son empreinte carbone

Pour une entreprise, une bonne démarche de compensation carbone passe par certaines étapes essentielles. L’objectif ? Contribuer à la transition vers une société bas carbone tout en impliquant toutes ses parties prenantes.

Date de modification : 28 octobre 2021
Temps de lecture : 5 min.

1 Étape 1 – Réaliser un Bilan Carbone

2 Étape 2 – Définir une stratégie climat

3 Étape 3 – Contribuer à la transition bas carbone

4 Étape 4 – Communiquer sur sa démarche

Pour que les actions de réduction de votre empreinte carbone soient les plus efficaces possibles, vous devez estimer poste par poste la quantité de gaz à effet de serre que votre organisation émet chaque année.

Cela passe par la réalisation d’un bilan d’émissions de gaz à effet de serre. Celui-ci peut être obligatoire pour certaines grandes entreprises ou volontaire.

Qu’une entreprise soit soumise à cette obligation ou non, l’ADEME met à disposition gratuitement sur son site Bilans GES un grand nombre de ressources (guides méthodologiques, facteurs d’émissions, exemples de bilan de gaz à effet de serre). L’Association Bilan Carbone (à l’origine de la méthode éponyme) propose également des formations et des licences pour armer les entreprises et les collectivités dans la mesure de leur empreinte carbone. L’APCC offre également du contenu aider à la réalisation d’un bilan carbone.

Maintenant que vous connaissez la quantité et l’origine des gaz à effet de serre qu’émet votre entreprise ou association, le moment est venu de mettre en place un plan d’actions pour réduire ces émissions. Cette photographie de vos émissions carbone va définir des actions : celles-ci doivent être pensées selon les spécificités liées à votre entreprise et priorisées selon leur impact carbone et leur facilité de mise en œuvre (économique, technique, acceptabilité).

A terme, toutes les émissions de GES qui peuvent être évitées devront l’être, il est donc nécessaire de se projeter dans le temps pour engager une transition efficace de ses pratiques.

Pour vous aider dans cette démarche, vous pouvez vous appuyer sur des méthodologie permettant de construire une stratégie alignée avec les objectifs scientifiques (méthode Assessing low Carbon Transition de l’ADEME, initiative Science Based Targets, etc.).

De nombreux bureaux d’études ou cabinets de conseils, dont certains sont également des opérateurs de la compensation carbone, peuvent vous aider à réaliser votre bilan et définir des objectifs puis une stratégie de réduction de votre empreinte carbone.

Malgré ces efforts, des émissions carbone subsisteront, elles sont dites incompressibles.

La compensation ou contribution carbone consiste à financer, via l’achat de crédits carbone, un projet dont la mise en œuvre permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Chaque tonne de CO2 évitée sur ce projet correspond à un crédit carbone.

Pour acheter des crédits carbone, vous pouvez vous rapprocher directement de certains de ces labels ou passer par des opérateurs de la compensation carbone qui peuvent également vous accompagner dans le choix et l’achat de crédits carbone.

Le financement de projets ayant un impact positif pour le climat n’annule pas le bilan carbone d’une entreprise, il permet cependant de contribuer à la transition écologique.

Pour bien choisir les crédits que vous souhaitez financer, il faut prendre connaissance des différents types de projets que vous pouvez soutenir. Le choix du projet soutenu (zone géographique, secteur d’activité) ainsi que les exigences sur sa certification dépendront de la démarche et des objectifs que l’entreprise se fixe. Selon vos objectifs, une démarche de mécénat peut donc également être pertinente et avoir des avantages.

Après l’achat de crédits carbone ou le financement d’un projet, une entreprise peut choisir de communiquer sur sa démarche. Si cette communication peut avoir une retombée marketing positive, une mauvaise communication peut avoir l’effet inverse et attirer de nombreuses critiques.

Votre communication devra donc venir en premier lieu valoriser vos actions de réduction à la source de l’impact de votre organisation sur le climat. Il est important de faire preuve de transparence sur sa démarche et de ne pas faire de raccourcis trompeurs.

Le message devra être axé vers les impacts du projet soutenu, qu’il soit un projet de solidarité internationale ou un projet local. La nature des activités pourra également être précisée pour axer la communication sur l’action et le concret de la démarche.

Enfin, la compensation carbone est aussi l’occasion d’impliquer vos salariés dans une démarche originale à travers des ateliers d’informations et de sensibilisation aux défis des changements climatiques.

Quelle démarche adopter ?

  • Quelle démarche adopter lorsque l’on achète des crédits carbone ?
  • Poids de l’infographie : 514 Ko
  • Télécharger cette infographie émettra : g. de CO2
Voir l’infographie Télécharger l’infographie

Les entreprises et la compensation carbone

  • Entreprises : Comment intégrer la compensation carbone dans une bonne stratégie climatique ?
  • Durée de la vidéo : 2 min 12
  • Visualiser la vidéo émettra : g. de CO2
Voir la vidéo

Attention au risque de greenwashing !

La démarche de compensation volontaire peut donc parfois être décriée et associée à ce phénomène de greenwashing du fait qu’une organisation puisse y trouver une échappatoire à la réduction de ses émissions.

Or, une attitude durable passe forcément par des actions de réduction de ses propres émissions. Il est donc essentiel qu’une organisation qui souhaite communiquer sur son action de compensation puisse également montrer son travail de réduction de ses émissions. De cette manière, une entreprise assurera une réelle cohérence dans ses propos et en retirera le maximum de bénéfices en termes d’image de marque.

« zéro impact carbone », « action neutre en carbone », « 1 arbres planté = un produit compensé » sont des formulations simplistes à proscrire !

Allant de la formulation vague à des informations peu transparentes ou erronées, ce type de messages dédouane ainsi l’organisation de ses responsabilités en diffusant l’idée que ses produits, services ou autres activités n’ont aucun impact.

Pour aller plus loin, voir le guide anti-greenwashing de l’ADEME.

Compensation carbone et communication

  • Comment bien communiquer sur sa démarche et éviter de tomber dans le greenwashing ?
  • Durée de la vidéo : 2 min 24
  • Visualiser la vidéo émettra : g. de CO2
Voir la vidéo

État des lieux 2020

  • État des lieux de la compensation carbone volontaire en France en 2020
  • Poids du document : 4 Mo
  • Télécharger ce document émettra : g. de CO2
Voir le document Télécharger le document
11

millions de crédits carbone

C’est le nombre de crédits carbone achetés par des entreprises aux différents opérateurs français en 2020 selon notre état des lieux de la compensation carbone. Cela regroupe tous les crédits carbone achetés à des projets sur le territoire français ou à l’international.

Parmi ces 11 millions, 50% ont été achetés par des entreprises françaises. A noter que d’autres crédits on également été achetés par des acteurs français directement à des opérateurs internationaux et ne rentrent pas dans ce total.

Ce site est écoconçu